Comment devenir designer cher LEGO ?

Venez ici, discuter, donner votre avis sur des sujets variés

Messagepar antoine2102 » 16 Mar 2016 18:33

J'écouterais vos conseil avec attention, mais ne vous inquiétez pas, j'ai une porte de sortie!
En effet, je suis aussi passionné par l'aérodynamique et l'informatique des avions, en effet, je veux dans un autre cas d'étude, devenir ingénieur designer informatique chez AIRBUS.

Cet branche d’ingénierie et moins dure que celle des LEGO mais est quand même très haut!

Mais je suis quelqu'un d'optimiste, de "ruminateur", disent les psychologues, quelqu'un qui réfléchit en permanence!

Par contre, un problème ce pose à moi, j'habite un coin oublié loin de tout les lycées et toutes les universités qui vont dans mon sens!
antoine2102
Membre
 
Âge: 14
Messages: 22
Localisation: Thiers/Puy-de-Dôme/Auvergne/france!

Messagepar Nico86 » 17 Mar 2016 11:34

antoine2102 a écrit:ingénieur designer informatique chez AIRBUS

Je sais pas trop ce que ingénieur designer informatique veut dire (développeur ?), mais pour connaître plusieurs personnes qui travaillent chez Airbus, Thales ou autres, voilà ce que je peux te dire.

Comme dans le reste de l'industrie, l'industrie aéronautique civile fait intervenir les constructeurs (Airbus, Boeing, etc.), les équipementiers (Zodiac, etc.), etc. Tout ce petit monde fait appel à des gens en interne et des consultants, souvent embauchés par des sociétés de service (ALTEN, ALTRAN, AKKA, etc.) plus ou moins spécialisées.

Une filière classique, que je connais bien pour l'avoir empruntée, mais qui n'est pas la seule, est de passer un BAC S, suivi d'une classe prépa et d'une école d'ingénieur.
Si tu voulais faire de la conception mécanique, je te dirais de faire une prépa PTSI et de tenter ensuite l'ENSAM, SUPAERO, l'ENSMA, l'IFMA ou l'INSA (il y en a beaucoup d'autres). Ce sont de bonnes (voire très bonnes) écoles d'ingénieur, et certaines sont très recommandées quand on veut travailler dans la R&D automobile (ENSAM) ou aéronautique (SUPAERO et ENSMA) par exemple. Y rentrer n'est pas facile du tout, c'est un euphémisme.

Les sociétés de service embauchent beaucoup de jeunes diplômés (essentiellement ingénieurs, mais pas que, surtout dans la période actuelle où on en manque) pour faire du développement. Pourtant les ingénieurs, sauf si spécialisés (EPITA à Paris par exemple), ne sont pas vraiment formés pour être des développeurs, mais c'est ce que demandent les clients, alors...

Quant à l'endroit où tu habites, ça n'a aucune importance. J'ai fait ma prépa dans un lycée à des dizaines de km de chez moi, et j'étais interne, voilà tout. Et mon école d'ingénieur était à 600km, donc rebelote. Rien que du très classique en fait, c'est le cas de beaucoup d'étudiants. Ce n'est donc pas un problème (ça ne doit pas en être un en tout cas).

antoine2102 a écrit:Cet branche d’ingénierie et moins dure que celle des LEGO mais est quand même très haut!

Ce n'est juste pas comparable. Designer chez Lego, c'est un débouché de niche. On parle de quelques dizaines de personnes dans le monde, peut-être un peu plus. Alors que rien qu'en France, il y a des dizaines de milliers de postes d'ingénieur, dont plusieurs milliers dans l'aéronautique.
Nico86
Membre
 
Âge: 38
Messages: 52
Localisation: Poitiers

Messagepar MatthieuB » 17 Mar 2016 19:15

C'est surtout qu'un gars de l'EPITA (qui n'est pas un ingénieur) ne connaît quasiment rien au domaine dans lequel il va bosser. C'est surtout le cas dans tous ces domaines matheux comme l'aéronautique. Le souci, c'est qu'on côtoie le pire comme le meilleur. Mais un Epita ou epitech ne fera pas le job tant qu'il ne sera pas formé au domaine, tandis qu'un autre qui sort d'une bonne école saura se bouger pour maîtriser son outil.

Perso, je viserai plus MPSI puis MP* et au minimum Sup Aéro (mais pas la plus côté, très spécialisé dans un domaine qui reste en êrte de vitesse sur Toulouse, il n'y a plus de nouveaux projets d'avion qui font tourner les bureaux d'étude).

+1000 sur la sous-traitance à outrance d'Airbus. Ce n'est pas joyeux.
MatthieuB
Membre
 
Messages: 46

Messagepar Nico86 » 17 Mar 2016 20:48

MatthieuB a écrit:C'est surtout qu'un gars de l'EPITA (qui n'est pas un ingénieur)

Tu es sûr de toi ? Perso je pense le contraire --> http://www.epita.fr/ La phrase "Diplôme d’Ingénieur habilité par la CTI " semble explicite.

MatthieuB a écrit:Mais un Epita ou epitech ne fera pas le job tant qu'il ne sera pas formé au domaine

Tout dépend du job. Si on parle de conception d'avion, c'est clair. Si par contre on parle de développement informatique à bord d'un avion, c'est différent. Un gars maîtrisant parfaitement le développement fera beaucoup moins de dégât d'un Supaero, beaucoup plus calé en ingénierie aéronautique en général, mais moins compétent en développement. C'est aussi valable dans l'automobile, je le constate tous les jours.

MatthieuB a écrit:Perso, je viserai plus MPSI puis MP*

Pour Supaero, une bonne MP est effectivement préférable. C'est la filière la plus élitiste, et les concours d'entrée étant très axés autour des maths et de la physique, c'est généralement là qu'on retrouve les meilleurs élèves dans ces matières. Mais un gadzart sera très apprécié également. Et pour entrer à l'ENSAM, PTSI, c'est mieux.

MatthieuB a écrit:et au minimum Sup Aéro (mais pas la plus côté, très spécialisé dans un domaine qui reste en êrte de vitesse sur Toulouse, il n'y a plus de nouveaux projets d'avion qui font tourner les bureaux d'étude).

Perte de vitesse toute relative tout de même ! Supaero reste l'une des plus grandes écoles d'ingénieur françaises, et un diplômé n'a jamais, n'a pas et n'aura probablement jamais de problème d'emploi. Ceci étant, il y a un vrai problème sur Toulouse pour l'instant pour la raison que tu évoques, mais c'est cyclique.
Nico86
Membre
 
Âge: 38
Messages: 52
Localisation: Poitiers

Messagepar juGSI16V » 17 Mar 2016 21:47

Je sens que je vais attirer les foudres de tout le monde avec ce qui vas suivre... :ban:

Ces écoles d’ingénieur, c'est bien, les messieurs/dames savent concevoir sur AUTOCAD ou CATIA de jolies choses, mais il y a un problème:
La pratique, un certain nombres n'ont jamais touchés une clef de 13, et son incapable d'effectuer la maintenance de ce qu'il ont conçu.

Je ne compte plus le nombre de fois ou je peste contre les ingénieurs qui ont été mettre une vis à un endroit ou même un enfant ne peux y mettre ses mains...mais sur le PC sa passe, et dans la réalité, des mécanos comme moi se font bien C.... à rattraper les erreurs de conception... fache2

Donc, @antoine2102, si un jour tu te lance dans une école d'ingénieur, pense aussi à faire de la pratique (en autodidacte), car théorie et pratique vont ensemble!
Avatar de l’utilisateur
juGSI16V
Membre
 
Âge: 34
Messages: 210
Localisation: au pays des cèpes, de la truffe noir et du magret de canard

Messagepar MatthieuB » 18 Mar 2016 09:07

Nico86 a écrit:
MatthieuB a écrit:C'est surtout qu'un gars de l'EPITA (qui n'est pas un ingénieur)

Tu es sûr de toi ? Perso je pense le contraire --> http://www.epita.fr/ La phrase "Diplôme d’Ingénieur habilité par la CTI " semble explicite.

Effectivement, ils ont l'air d'avoir reçu l'habilitation récemment.
MatthieuB
Membre
 
Messages: 46

Messagepar MatthieuB » 18 Mar 2016 09:08

juGSI16V a écrit:Donc, @antoine2102, si un jour tu te lance dans une école d'ingénieur, pense aussi à faire de la pratique (en autodidacte), car théorie et pratique vont ensemble!

+1000000
MatthieuB
Membre
 
Messages: 46

Messagepar valentin » 18 Mar 2016 09:13

juGSI16V a écrit:Je sens que je vais attirer les foudres de tout le monde avec ce qui vas suivre... :ban:

Ces écoles d’ingénieur, c'est bien, les messieurs/dames savent concevoir sur AUTOCAD ou CATIA de jolies choses, mais il y a un problème:
La pratique, un certain nombres n'ont jamais touchés une clef de 13, et son incapable d'effectuer la maintenance de ce qu'il ont conçu.

Je ne compte plus le nombre de fois ou je peste contre les ingénieurs qui ont été mettre une vis à un endroit ou même un enfant ne peux y mettre ses mains...mais sur le PC sa passe, et dans la réalité, des mécanos comme moi se font bien C.... à rattraper les erreurs de conception... fache2

Donc, @antoine2102, si un jour tu te lance dans une école d'ingénieur, pense aussi à faire de la pratique (en autodidacte), car théorie et pratique vont ensemble!


Je sais pas de quelle école ils viennent mais dans la mienne on réalise une grande partie des pièces que l'on conçoit. Après c'est vrai qu'en discutant avec certaines personnes actuellement à Mines ou Centrale, on fait beaucoup plus de pratique dans des écoles moins renommée en France. ENSAM mise à part puisque les TP constituent une grande partie de la scolarité il me semble.
Collectionneur de LEGO Technic

Ma Collection Chaine Youtube Avec toutes les vidéos de mes reviews
Avatar de l’utilisateur
valentin
Membre
 
Âge: 22
Messages: 2112

Messagepar sylvainroque » 18 Mar 2016 12:19

Ah, la guerre ingenieur-terrain. Vous parlez en tant qu'etudiant, lorsque vous serrez dans le monde du travail (pour beaucoup, dans des grandes societes) vous serrez au bureau d'edtude et on vous demanderas de faire votre travail, l'etude du produit. Il faut savoir que biens souvent vous realiserez une partie du produit finit et meme en visualisant sur un ordinateur, cela ne remplace pas le produit finit.
On trouve partout des choses realisees sur ordinateur, fabriquer, utiliser et lors de la reparation, on s'apercoit que "c'est pas tres bien penser" ou "l'ingenieur a reflechit ou pas ?". L'ingenieur a fait son travail de conception, on ne lui a pas demander de refelchir aux reparations car bien souvent il ne verra meme jamais le modele finit ou ira mettre les mains dedans. C'est le travail d'autres personnes de faire remonter les soucis au bureau d'etude, de faire les modifs et de les tester sur le terrain. Je sais que l'on perd un temps fou et de l'argent mais point de vue de la societe, si apres la fabrication, personne de doit reparer cette partie ou modifiee ce qui a ete fait, bah l'affaire est close, on y revient pas et on passe a autre chose. Quand vous etes a l'ecole d'ing, on essaye de vous montrez un peu les differentes etapes mais dans le travail vous ferrez ce pourquoi vous etes embauches.

Pour en revenir avec "comment devenir designer chez Lego ?", je pense qu'il faut s'accrocher a ses reves (meme si on sait que souvent ils ne seront pas realisable) et surtout ce donner au maximum dans ton ce que tu fais. Il ne faut pas baisser les bras et dire "lui est meilleur que moi" ou "je n'es pas les capacites". Il faut ce donner au mieux. Il faut savoir aussi que le monde du travail change tres vite et bon nombre de personne font des etudes (parfois tres longues) jusqu'au bout pour finalement travailler dans un autre domaine. Le monde du travail cherche des personnes competantes mais surtout qui en veulent, pas feignant, pas des personnes qui ce disent "c'est trop dur".

Pour le moment tu es jeune, on est pour la plupart passes par la. A la fin du college, tu dois choisir une section pour aller faire ce qui te fait envie (et souvent determiner tes 5-10 prochaines annees de ta vie). A la fin du lycee, tu cibles un peu plus ton orientation. Il faut avant tout choisir quelque chose qui te plait, si possible, quelque chose qui, en te levant tout les matins, tu te dis je veux faire ca ou je voudrais faire ca.
Il faut differencier 2 choses, le travail "pour ce nourrir", qui peut tres bien rapporter mais que l'on fait car il faut travailler pour ce payer ce qu'on veut, vivre nos passions et tout, et le travail "passion", celui que tu fais mais sans avoir vraiment l'impression de travailler. Le soucis c'est que certaines fois, la passion etouffe et finit par ecoeurer (je pense la au Design Lego).

En resume, donne toi une ligne directrice, envisage toutes les possibilitees et surtout si tu peux voir sur le terrain (par les stages ou autres) ce que c'est vraiment le travail que tu feras en suivant cette ligne directrice, fait le. Et n'oublit pas que un travail imposse des contraintes, un rendement et des resultats.
sylvainroque
Membre
 
Messages: 65
Localisation: Ecosse

Messagepar Nico86 » 18 Mar 2016 14:58

sylvainroque a écrit:Vous parlez en tant qu'etudiant,

Vu l'âge indiqué, juGSI16V doit avoir passé ce stade depuis quelque temps, et moi aussi :lol: Mais tu devais parler des 2 derniers posts.

sylvainroque a écrit:L'ingenieur a fait son travail de conception, on ne lui a pas demander de refelchir aux reparations car bien souvent il ne verra meme jamais le modele finit ou ira mettre les mains dedans.

Quelle drôle d'idée ! Bien sûr que si le concepteur de la pièce (ingénieur ou pas) doit anticiper la future réparation. Quant à la pièce réelle qu'il aura conçue, ça fait belle lurette qu'on fait du prototypage rapide, rendu encore plus facile par l'impression 3D. Que ça ne soit pas toujours fait, ou pas correctement, c'est autre chose. Mais ça fait partie du métier, et heureusement. Le problème qui peut se poser, c'est que pour les objets vraiment complexes (beaucoup de pièces), le concepteur d'une pièce d'un sous-système n'aura pas forcément la vision de l'intégration de ce sous-système dans le produit final. Typiquement dans mon travail, on s'est récemment aperçu qu'une fois le tableau de bord intégré dans la planche de bord du véhicule, l'accès au bouton de réglage de la luminosité était difficile d'accès. S'en rendre compte sur le modèle virtuel était difficile, beaucoup de gens chez le constructeur comme chez l'équipementier ont laissé passer le souci. Pas de problème d'ingénieur ou technicien ici. Le souci a été détecté par des gens dont c'est le rôle, et a pu être corrigé par quelques légères modifications (moules plastique et HW).
Nico86
Membre
 
Âge: 38
Messages: 52
Localisation: Poitiers

Messagepar valentin » 18 Mar 2016 20:17

sylvainroque a écrit:L'ingenieur a fait son travail de conception, on ne lui a pas demander de refelchir aux reparations car bien souvent il ne verra meme jamais le modele finit ou ira mettre les mains dedans.


Étant donné que la facilité de maintenance peut être un critère de choix entre les différents concurrents, j'imagine assez mal qu'on puisse faire l'impasse la dessus dès le début. Par contre comme le dit Nico86 il peut arriver que par la suite, dans un assemblage plus ou moins complexe, la maintenance puisse être plus compliquée. Ça me fait penser au différentiel arrière des Audi TT (sur d'ancienne générations), l'emplacement de la vis de vidange a été très critiquée parce-que difficile d'accès et certains n'ont pas hésité a dire que c'est parce-que ça a été mal conçu. Hors c'est justement parce-que ça a été bien conçu que c'est accessible, c'était ça ou pas accessible du tout.
Collectionneur de LEGO Technic

Ma Collection Chaine Youtube Avec toutes les vidéos de mes reviews
Avatar de l’utilisateur
valentin
Membre
 
Âge: 22
Messages: 2112

Messagepar sylvainroque » 18 Mar 2016 23:15

Ce que je veux dire est resume par Nico86 (Le problème qui peut se poser, c'est que pour les objets vraiment complexes (beaucoup de pièces), le concepteur d'une pièce d'un sous-système n'aura pas forcément la vision de l'intégration de ce sous-système dans le produit final)
Je parle bien sur des choses complexes, mais aujourd'hui, cela englobe pas mal de materiel. Le truc c'est que les gens des bureau d'etudes (selon le metier bien sur) pourront ne pas etre les utilisateurs.

J'ai encore eu l'exemple la semaine derniere. Soucis sur une machine de laboratoire, on appel le fabricant et texto, sa reponse, "on connait le probleme, ca peut arriver et la reparation ne peux pas ce faire sans ouvrir toute la machine (et la rendre inutilisable)". Resultat, un robot fait en bureau d'etude pour des personnes qui ne sont pas ou presque biologiste on penser, fait fabriquer ce robot mais pour les problemes... il y a plus personnes. Le pire c'est que ils vendent la piece pour reparer mais comme ils ont rajouter un module, les personnes qui ont fait ce module on pas regarder que apres on ne pouvait plus changer cette piece.

Mais sinon, pour le sujet "Comment devenir designer chez lego?"
sylvainroque
Membre
 
Messages: 65
Localisation: Ecosse

Messagepar oracid » 19 Mar 2016 07:07

M'ouuuai....
Des fois, faut pas chercher trop loin...
Essayez de démonter une chasse d'eau à double vidanges, ou simplement de la régler ! :Toc:
Une prise, il n'y a rien de plus c... qu'une prise ! :roll:
Les dernières, avec connection automatique, l'idée est bonne, sauf que tout vous explose dans les doigts avant même que vous ayez pu connecter un fil.
La prise, c'est vraiment le top ! L'idée, c'est de faire petit, et bien non, il faut faire gros !
Ils pensent qu'il faut connecter 3 fils, et bien non, c'est souvent 6 fils qu'il faut connecter.
Etc...
Avatar de l’utilisateur
oracid
Membre
 
Âge: 64
Messages: 354
Localisation: Val d'Oise

Messagepar maelstrom » 19 Mar 2016 12:19

Un exemple de défaut de conception bien débile, et dire que les ingénieurs font de grandes études, le premier Iveco Stralis: pour faire le niveau d'huile il fallait carrément basculer la cabine... Ou encore chez Daf sur les premiers XF pareil basculage de cabine pour remplacer l'ampoule de code et y en a tellement de ces exemple...
Avatar de l’utilisateur
maelstrom
Membre
 
Âge: 39
Messages: 792
Localisation: plog city

Messagepar techno » 19 Mar 2016 12:42

Ou bien, il y a ceux qui font les cahier explicatif pour l'entretien des moteurs en utilisant un moteur "neuf".

Un de mes amis m'as dit un jour que pour enlever un boulon, il a du le chauffer au chalumeau pendant dix minutes pour le débloquer afin de changer une pièces.

Sur le carnet, il y avait noté vingt minutes pour le changement et a la fin, il a mis une heures pour la changer.
adorateur de technic et de film d'horreur

Ma chaine youtube (bien pauvre) http://www.youtube.com/user/technobt/videos
Avatar de l’utilisateur
techno
Membre
 
Âge: 32
Messages: 2179
Localisation: Alsace, HERLISHEIM près COLMAR

PrécédenteSuivante

Retourner vers - Et à part les LEGO ?

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron