[Review] #8275 : Le bulldozer

[Review]

Messagepar valentin » 30 Juin 2013 20:02

Référence : 8275
Année : 2005
Nombre de pièces : 1384
Difficulté : moyenne
Note : 5/5
Notice ici

Image

DESIGN

Le design de ce bulldozer est vraiment magnifique de plus qu'il n'y a aucun sticker, et il n'en a pas besoin. La couleur jaune avec quelques parties en noir (le capot, la calandre, la cabine) lui suffisent.
La lame est bien faite avec des plaques grises, On voit les studs à quelques endroits mais ce n'est pas choquant. Les bords latéraux de la lame sont faits avec des plaques jaunes, elles sont assez fragiles car elles ne sont fixées que par le studs.

Image

La calandre est très grosse et surmontée de deux petits feux, sur le capot on a une cheminée et deux prises d'air. En dessous deux panels peuvent s'ouvrir pour laisser voir le moteur. Il s'agit d'un V6, et c'est ce modèle est l'un des seul à avoir un moteur factice alors qu'il ne possède pas de roue. Les chenilles sont bien tendues et les barbotins jaunes sont à la bonne taille. Les galets sont également bien réalisés avec des pièces en triangle pour les maintenir. La cabine est très pauvre, elle ne contient qu'un siège, c'est tout, quelques petites manettes n'auraient pas été de trop, on a quand même des marchepieds et des portières qui s'ouvrent. Derrière elle se trouvent les récepteurs IR, placés juste au dessus du boitier à piles. Celui-ci est d'ailleurs bien placé et il suffit de retirer deux connecteurs pour l'enlever à condition d'avoir le ripper baissé.

Image Image Image

A l'arrière on a une rampe de feux et le ripper, celui-ci est, comme la lame, très gros. Il est constitué de trois barres faites avec des poutres studfull et des plates.

Image

Les moteurs sont biens dissimulés sous le boitier à piles pour les 2 M et dans le châssis pour ceux des chenilles.

Image Image

FONCTIONS

Les fonctions de ce bulldozer ne sont pas nombreuses, seulement quatre, mais sont toutes motorisées et commandées à distance grâce à la télécommande. Les quatre fonctions sont donc la levée de la lame, celle du ripper et l'avancement de chacune des deux chenilles, avec un petit plus pour celle de droite qui entraine également le moteur factice.

Image

Pour lever la lame nous avons un moteur M. Celui-ci transmet le mouvement au clutch via une 8t. Le mouvement est alors remonté de 2 tenons par deux 16t puis encore une fois de 2 tenons par deux 16t. A l'avant une vsf agit sur une 24t afin de faire tourner un axe. Sur cet axe se trouvent de chaque côté des liftarms coudés qui vont lever les méta-pièces servant à fixer ensemble 2 vérins pneumatiques qui vont alors tirer la lame vers le haut. Il n'y a donc pas de vérins dans ce modèle, ce ne sont que des rounds 2*2. La lame peut se lever assez haut, on peut ainsi franchir des obstacles sans que la lame ne les heurte.

Image Image Image

Pour lever le ripper on a un autre moteur M. Il actionne également un clutch via une 8t. Un axe fila alors vers l'arrière. Un cardan permet de passer l'articulation puis une vsf agit sur une 24t et le ripper se lève par un système de bielle. Le ripper peut s'abaisser un peu plus bas que le niveau des chenilles comme en vrai, et se lève assez haut pour ne pas gêner l'avancement du bulldozer.

Image Image Image

Pour avancer il faut actionner simultanément les deux trains de chenille. La chenille gauche s'actionne par le moteur XL situé à l'arrière. Le mouvement est décalé de 4 tenons par trois 16t puis abaisser de 2 tenons par un couple 12t/20t qui va entrainer le barbotin arrière.
Le cheminement est le même pour la chenille droite. L'autre moteur XL entraine trois 16t pour décalé le mouvement vers l'avant, celui-ci est alors abaisser par un couple 12t/20t pour entrainer le barbotin. Mais en plus il doit entrainer le moteur factice. Pour cela la 12t déjà présente entraine une autre 12t en renvoi d'angle puis on a 12t/20t/12t-vilebrequin.
Le moteur tourne donc uniquement grâce à la chenille droite.
A noter aussi les galets des chenilles montés sur balancier afin d'épouser au mieux les formes du sol et de ne jamais perdre l'adhérence.

Image

Il n'y a pas de mécanisme de direction puisque sur ce genre d'engin il suffit de faire tourner une seule chenille ou de faire tourner les deux chenilles en sens inverse pour tourner.

La maniabilité de l'engin est quasiment irréprochable. Avec une seconde télécommande elle serait parfaite. La vitesse d'avancement est bonne et les XL fournissent assez de puissance pour pousser un gros tas de brique, les mécanismes de la lame et du ripper fonctionnent parfaitement.

VIDEO



CONCLUSION

Ce modèle, qui est donc le premier set télécommandé en LEGO Technic, est à la hauteur de nos attentes. On a en main un modèle jouable qui n'a certes pas beaucoup de fonctions mais les fonctions qu'il possède sont des plus réussies.
C'est également un des meilleurs modèle concernant l'inventaire avec un paquet de pièces jaune en studfull et studless, 2 moteurs XL, 2 moteurs M, 2 IR, une télécommande et un boitier à piles, un V6 et des maillons de chenilles. Ce modèle satisfera aussi bien les collectionneurs que les moceurs. Il fait lui aussi partie des modèles à posséder absolument.
Collectionneur de LEGO Technic

Ma Collection Chaine Youtube Avec toutes les vidéos de mes reviews
Avatar de l’utilisateur
valentin
Membre
 
Âge: 22
Messages: 2112

Messagepar valentin » 12 Juil 2013 17:47

Vidéo ajoutée. :wink:
Collectionneur de LEGO Technic

Ma Collection Chaine Youtube Avec toutes les vidéos de mes reviews
Avatar de l’utilisateur
valentin
Membre
 
Âge: 22
Messages: 2112


Retourner vers Les Reviews rédigées par les membres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités