[Review] #8110 : L'UNIMOG

[Review]

Messagepar valentin » 26 Juin 2013 20:35

Référence : 8110
Année : 2011
Nombre de pièces : 2049
Difficulté : difficile
Note : 5/5
Notice ici

Image

DESIGN

Comme il s'agit d'un modèle sous licence, il se doit de ressembler au modèle original en l'occurrence un UNIMOG U400. Le résultat est très bien, même sans les stickers quelqu'un qui connaît la marque reconnaît tout de suite l'UNIMOG.

Image

On a donc une belle cabine avec deux sièges bleus, un volant est une planche de bord. A l'avant le petit capot bombé est bien fait grâce à des pièces traditionnelles LEGO et non des panels Technic. Un petit stickers Mercedes est placé au milieu. On a des clignotants et des feux sur le capot et les montants des rétroviseurs. J'ai choisi de placer le treuil à l'avant parce-que la grue va beaucoup mieux à l'arrière. Le treuil est bien réalisé, en rouge pour montrer qu'il n'est pas fixe, il ressort tout de même un peu trop. Les portières sont bien faites avec un panel et un axe pour représenter une vitre, malheureusement elles ne peuvent pas s'ouvrir. On a des marchepieds pour accéder à la cabine et des gyrophares sur le toit. Celui-ci est d'ailleurs joliment fini avec un panel 5*11 orange pour éviter qu'il n'y ait un trou au milieu du toit comme sur les autres camions LEGO. Les passages de roue avant sont suffisamment hauts pour ne pas toucher le pneu quand la suspension est comprimée, c'est une bonne chose également.

Image Image

Derrière la cabine on a la cheminée à droite est une grille d'aération pour le moteur à gauche. En dessous dans le châssis on a des barres anti-encastrement pour éviter qu'une voiture se retrouve sous le camion. Le dessus est habillé avec une benne grise réalisée avec des panels 5*11, elle n'est pas très haute mais ça correspond aux dimensions d'une vraie. Les passages de roue sont encore une fois bien faits, des répétiteurs de clignotants y sont présents.

Image Image

L'arrière est assez dépouillé, on a à peine une rampe de feux avec des feux stop, des feux de recul et des clignotants. Une plaque d'immatriculation aurait ajouté un petit plus. De plus une fois la grue en place les feux ne sont plus visibles et ne sont pas répétés sur celle-ci.

Image Image

La grue est aux bonnes dimensions, seuls les sélecteurs pneumatiques dépassent et la grue lorsqu'elle est repliée de cette manière dépasse à peine plus que les rétroviseurs. La couleur rouge rappelle comme pour le treuil que cette partie n'est pas fixe. J'ai rajouté une chape d'attelage à l'arrière pour pouvoir ajouter une remorque ou un quelconque outil sur roue.

Image

Le design est donc réussi, on regrettera seulement les jantes grises, des noires auraient été d'un plus bel effet, c'est certain.


FONCTIONS

Ce modèle allie pneumatique et mécanique à la perfection, le pneumatique est utilisé là ou la mécanique aurait du mal à accéder, c'est-à-dire le bras de la grue.

Commençons par les classiques. La direction s'actionne par la 20t noire sur le toit. Un renvoi knob/knob envoie le mouvement vers l'arrière, il est alors descendu de 4 tenons par trois 16t dont une roue folle sur l'axe de la propulsion. Le mouvement peut alors atteindre l'essieu avant en utilisant successivement un cardan est un CV joint pour passer l'articulation et permettre une longueur variable à l'axe car la rotule est déjà utilisée par la propulsion. Et on a enfin une 20t qui agit sur la crémaillère. Malgré la bonne préhension de la 20t il très difficile de tourner les roues à l'arrêt car la surface de contact est très importante, il y a donc beaucoup de frottements et aucune réduction n'est présente. De plus le rayon de braquage de l'ordre de 40cm ne rend pas l'UNIMOG très maniable.

Le moteur factice, un L4, est entrainé par les 4 roues. On a donc trois différentiels au total, un à l'avant, un à l'arrière et un central pour relié les deux essieux. Le différentiel arrière entraine une 20t, un axe passe dans la rotule grâce à un cardan et entraine directement un côté du différentiel centrale. Le cheminement est le même pour l'avant. Le côté 16t du différentiel centrale entraine deux 16t dont une roue folle pour remonter le mouvement de 4 tenons, puis il est encore une fois remonté de 2 tenons par deux 16tpour finalement entrainer le vilebrequin du moteur. Le rapport finale est de 5:7, malgré cela le moteur ne tourne pas très vite car le diamètre des roues est très grand.
La cabine peut également être soulevée pour voir le moteur, par contre les connecteurs qui servent à la maintenir fermée sont très difficiles à enlever même sans la benne. Il y a aussi un petit point de rebroussement pour maintenir la cabine levée.

Image Image

Les suspensions de ce modèle méritent une attention particulière. En effet pour se rapprocher au maximum du modèle original, cette reproduction se devait d'avoir des suspensions grand débattement avec barre Panhard pour éviter que l'essieu se balade. Les ressort utilisés sont donc des ressorts jaunes à grand débattement et assez rigides. La barre Panhard est faite avec une bielle habituellement utilisée dans les systèmes de direction, elle remplie bien son rôle. Les suspensions sont très fermes lorsqu'on exerce une pression verticale mais assez souple pour permettre le franchissement d'un obstacle de 7cm de haut par une seule roue sans qu'aucune d'elles ne quitte le sol.

Image Image

On passe ensuite aux fonctions motorisées. Pour cela notre UNIMOG est doté de deux BV. La première (levier jaune) permet de choisir entre le compresseur ou alors la deuxième BV, la deuxième permet de choisir si l'on engage la prise de force avant ou arrière, selon l'outil attaché on choisira donc entre treuil ou rotation de la grue. Vous l'aurez donc compris on ne peut pas utiliser les fonctions pneumatiques, qui nécessitent le compresseur, et la rotation de la grue en même tant puisque la deuxième BV est une fonction de la première.
La première BV est entrainée par le moteur M via deux 24t.

Image Image

En baissant le levier jaune la 16t folle de la BV devient solidaire de l'axe et le compresseur est entrainé via deux 16t. Il n'y a donc pas de réduction, le compresseur tourne à la vitesse du moteur ce qui permet un débit correct. Une fois le compresseur en marche il faut choisir avec le sélecteur pneumatique central (levier rouge entre le boitier à pile et l'essieu arrière) si on envoie l'air vers l'avant du véhicule ou vers l'arrière selon la position de la grue. On peut alors utiliser les trois sélecteurs présents sur la grue pour manipuler le bras et la pince. Les mouvements sont assez fluides et pas trop rapide grâce au compresseur, seule la pince peine parfois à s'ouvrir car le mini vérin n'est pas très puissant. On notera tout de même que le bras ne permet pas de saisir des objets très éloigné car malgré sa longueur raisonnable il est positionné très haut.

Image Image Image Image Image Image Image Image

En levant le levier jaune on active la seconde BV. La 16t folle de la première entraine une 16t sur l'axe de la seconde.
Ensuite en levant le levier rouge on active la prise de force arrière. La 16t folle arrière de la BV entraine une autre 16t puis le mouvement est transmit jusqu'à l'arrière via un cardan et un CV joint. Dans le cas de la grue deux 16t décalent le mouvement de 2 tenons puis on a vsf/clutch-8t/turntable. La réduction finale est de 1:168 , la vitesse de rotation est bonne. Néanmoins pour ne pas abimer les tuyaux pneumatiques qui passent par la turntable, il y a une butée qui empêche de faire plusieurs tours dans le même sens.

Image

En baissant le levier rouge, on active la prise de force avant, la 16t folle avant entraine une 16t qui va transmettre le mouvement jusqu'à l'avant via un cardan est un CV joint. Dans le cas du treuil, deux 16t décalent le mouvement de 2 tenons vers le bas puis on a vsf/8t/clutch-bobine. La réduction finale est donc de 1:24. Le treuil n'est donc pas très rapide mais il est assez puissant pour tracter le véhicule. Pour augmenter encore ses capacités j'ai remplacé le clutch par une 24t normale, ainsi même en pente le treuil arrive à tracter l'UNIMOG.

Image

La dernière fonction se situe sur la grue, il s'agit des stabilisateurs. En tournant les 12t noires on fait pivoter un liftarm qui va baisser le stabilisateur, on a un bon point de rebroussement mais ils ne sont pas assez longs pour soulever l'UNIMOG, mais ils jouent bien leur rôle.

Image Image

On aurait apprécié une benne basculante, déjà que le compresseur est là, un vérin sous la benne aurait pu être ajouté afin d'avoir un déchargement latéral, puisque l'arrière est occupé par la grue. Tant pis, il faudra le faire nous-mêmes.

Mis à part la direction très dure on noteras aussi que la position non centré du boitier à pile fait que l'UNIMOG reste penché lorsque le boitier est plein et que les stabilisateurs ne sont pas mis. En mettant le boitier à pile dans la cabine on aurait pu libérer de l'espace dans le châssis et ainsi ajouter une réduction dans la direction, dommage.
Pour pouvoir utilisé le pneumatique en même temps que la rotation du bras j'ai simplement échangé la 16t folle de la première BV par une 16t classique, le moteur M est tout à fait capable d'entrainer le compresseur et la prise de force.

VIDEO



CONCLUSION

Ce modèle est donc très intéressant, du pneumatique, du PF, une nouvelle couleur, des nouvelles roues, un système de suspension innovant malgré ses quelques défauts. Alors certes le modèle secondaire ne consiste qu'à remplacer la benne et la grue par une lame de déneigement mais rappelons-nous que les autres modèles sous licence (Ferrari) n'avaient pas de modèle secondaire et le fait que les outils soient ainsi interchangeables nous permet de créer une grande diversité d'outils pour les adapter sur l'UNIMOG.
Collectionneur de LEGO Technic

Ma Collection Chaine Youtube Avec toutes les vidéos de mes reviews
Avatar de l’utilisateur
valentin
Membre
 
Âge: 22
Messages: 2112

Messagepar EGtechnic » 27 Juin 2013 20:41

Superbe review ! :Top2:

Elles te prennent combien de temps à chaque fois ? :Chaud:

En tout cas bravo.
Avatar de l’utilisateur
EGtechnic
Membre
 
Âge: 18
Messages: 743
Localisation: Louviers, près d'Evreux, Eure (27)

Messagepar valentin » 27 Juin 2013 22:23

Merci. Pour les dernière j'ai fais les photos de trois modèles en début d'après-midi quand il fait assez beau et ensuite j'ai le temps de faire une review. Je fais les deux autres dans les jours qui suivent, selon les modèles ça prend plus ou moins de temps de décortiquer la mécanique. Par exemple dans l’enchevêtrement d'engrenages de la #8043 ou du #8258 c'est beaucoup plus difficile que dans le #8436.
Il me reste encore à rédiger celles du #8275 et du #8265 et ensuite je verrais si d'autres personnes veulent en faire pour ne pas faire les mêmes. Donc avis aux intéressés, si il y en a, un petit topic permettrait de se mettre d'accord.
Collectionneur de LEGO Technic

Ma Collection Chaine Youtube Avec toutes les vidéos de mes reviews
Avatar de l’utilisateur
valentin
Membre
 
Âge: 22
Messages: 2112

Messagepar valentin » 12 Juil 2013 17:45

Vidéo ajoutée. :wink:
Collectionneur de LEGO Technic

Ma Collection Chaine Youtube Avec toutes les vidéos de mes reviews
Avatar de l’utilisateur
valentin
Membre
 
Âge: 22
Messages: 2112


Retourner vers Les Reviews rédigées par les membres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité